Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilRenforcement des capacités du bureau de stratégie et de développement du Ministère de la Jeunesse

RENFORCEMENT DES CAPACITES DU BUREAU DE STRATEGIE ET DE DEVELOPPEMENT DU MINISTERE DE LA JEUNESSE.

Durée : six (6) mois

Début : juin 2016

Fin : décembre 2016

DESCRIPTION DU PROJET :

Le projet consiste à favoriser la réussite du programme de relance post Ebola par un suivi-évaluation des projets et programmes régulier et efficace du déroulement de ses activités sur l’ensemble du territoire.

Il s’agit pour y arriver, de booster les capacités du Bureau de Stratégie et de Développement (BSD) par : le renforcement numérique du personnel et sa formation sur les thématiques gestion axée sur les résultats, (GAR), suivi-évaluation; l’équipement du service en moyens matériels et logistiques adéquats ; la mise en place, en rapport avec les autres services du département d’un dispositif dans lequel des indicateurs de résultats, des valeurs de référence et des valeurs cibles sont définis pour assurer un suivi évaluation régulier de la réalisation des activités du programmes ; la définition des rôles et responsabilités des services centraux, déconcentrés et des structures associatives ainsi que celui des partenaires dans le dispositif de contrôle et de suivi-évaluation. La réalisation du suivi sur le terrain.

CONTEXTE ET JUSTIFICATION :

Au sein du Ministère de la Jeunesse, le Bureau de Stratégie et de Développement (BSD) est le service le plus impliqué dans le suivi-évaluation et le contrôle des actions menées dans le cadre des programmes et projets.  Selon le Décret N° 044/PRG/SGG du 27 mars 2015 portant création de ces services,  le BSD a pour mission d’assurer la coordination de l’ensemble des activités liées à la conception, à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi de la politique de développement du Ministère.  

A ce titre, il participe à la définition des objectifs et les stratégies sectorielles permettant de conduire aux résultats escomptés.

Il coordonne les activités de  planification des programmes d’intervention, la collecte, le traitement et l’analyse des données statistiques, les études prospectives et le suivi évaluation des projets.

Il assure la pérennité et la production des statistiques sectorielles et des indicateurs sectorielles nécessaires.

Il participe à la recherche de partenariat et du financement des projets et programmes. Pour accomplir cette mission le BSD est organisé en trois services qui sont :

  • un Service Planification et Prospective ;
  • un Service Etudes et Statistiques ;
  • un Service Suivi et Evaluation.  

Malheureusement plusieurs initiatives engagées par le département souffrent d’un  manque de suivi-évaluation et d’un contrôle régulier qui conduisent souvent à l’échec, parce que les services chargés du contrôle et de l’évaluation ne sont pas en capacités de jouer pleinement leur rôle.

Il faut noter en effet que malgré les efforts déployés par le ministère pour doter les structures du minimum d’équipement, ce service stratégique a  besoin d’être renforcé pour être capable de contribuer à la bonne mise en œuvre des programmes et projets. Dans son fonctionnement, il dispose de très peu de moyens et de compétences pour accompagner efficacement les opérations et actions programmées. Pour y remédier, le service doit être appuyé par :

-  L’adjonction de compétences nouvelles, notamment par la formation dans les domaines de la gestion, l’analyse et de l’exploitation des données, les analyses et études stratégiques et prospectives, le suivi et l’évaluation, les TIC ;

-  L’extension des locaux, l’équipement en mobiliers et matériels bureautiques, ainsi qu’en moyens logistiques.

C’est dans le but de donner plus de chance  de réussite au programme qu’il a été décidé de renforcer les capacités du BSD en vue de mettre en place un dispositif de suivi évaluation opérationnel permettant de garantir l’exécution correcte des activités  planifiées.

OBJECTIF GENERAL :

Garantir la réussite du programme dans ses différentes composantes par un suivi-évaluation régulier et efficace de la mise en œuvre de ses activités

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES :

  • Redéploiement des personnels non affectés pour étoffer l’effectif du BSS
  • Former les 100% du personnel  en planification, gestion de base de données et en techniques de suivi-évaluation ;
  • Equiper le BSD en logiciel de suivi de projet, collecte de données, traitement de données
  • Equiper le service en mobilier, fournitures de bureau et en moyens logistiques
  • mettre en place en rapport avec les services un plan de suivi-évaluation (dans lequel des indicateurs de résultats, des valeurs de référence et des valeurs cibles sont définis) pour assurer un suivi évaluation régulier de la réalisation des programmes et projets afin de garantir leur réussite.

 

RESULTATS ATTENDUS :

  • le personnel du service  est étoffé et ses capacités en planification et suivi-évaluation sont renforcées ;
  • Le service est equipé et former à des outils de suivi-évaluation innovant
  • le service est équipé, doté de moyens logistiques et dispose à l’intérieur du ministère de locaux suffisants ;
  • un plan de suivi-évaluation est mis en place et fonctionne.

 

ACTIVITES :

  • ameublement du cadre organique du service ;
  • recrutement d’un cabinet et organisation de la formation du personnel ;
  • achat de mobiliers de bureaux et de moyens logistiques pour le service ;
  • mise en place du plan de suivi-évaluation et réalisation des activités de suivi.

 

STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE :

Il s’agit tout d’abord de monter à temps le projet avec un argumentaire qui prouve sa pertinence par rapport au suivi-évaluation des activités du programme de relance. Il s’agit ensuite d’identifier et d’approcher les partenaires techniques et financiers qui pourraient être intéressés pour mobiliser les ressources financières nécessaires. Dans ce cas précis, la Banque mondiale et le PNUD sont les principaux partenaires. Il faudra enfin élaborer des Termes de Référence (TDR) et procéder à des appels à candidatures pour ce qui concerne la formation et les achats de matériels et moyens logistiques. Pendant ce temps, le Ministère de la Jeunesse s’occupe des questions institutionnelles et de l’ameublement du cadre organique du BSD. Tout ce travail doit être  mené dans un partenariat entre le PNUD, la BM, (à travers le secrétariat exécutif du projet Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes), le BSD, la DAF et la DRH du Ministère de la Jeunesse.

 

PARTENAIRES D’IMPLEMENTATION :

PNUD, BM, Bureau de Stratégie et de Développement, Division des Ressources Humaines. Division des Affaires Financières.

 

ZONE D’INTERVENTION : Conakry et régions Administratives du pays.