Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilProjet de mobilisation et d’autonomisation des jeunes à travers les travaux d’interets publics par HIMO dans les zones affectées par EBOLA

PROJET DE MOBILISATION ET D’AUTONOMISATION DES JEUNES A TRAVERS LES TRAVAUX D’INTERETS PUBLICS PAR HIMO DANS LES ZONES AFFECTEES PAR EBOLA

 

La propagation de la maladie Ebola en 2014 et 2015 a eu des  impacts  négatifs sur la vie socio-économique des communautés rurales affectées en particulier : dégradation du tissu social et paralysie de l’économie causant l’aggravation de la pauvreté et de la vulnérabilité des populations. Les opportunités d’emploi et les moyens de subsistance en milieu urbain et péri-urbain ont été largement réduits. Il a été également constaté la baisse de la productivité notamment celle agricole, la réduction des flux commerciaux des produits agricoles entre les préfectures, l’accès fortement réduit des populations à l’eau, hygiène et assainissement. Toutes ces conséquences viennent contrarier les aspirations légitimes des populations à la prospérité et aux dividendes du développement.

 

Les jeunes constituent une véritable force socio-économique qui ont le potentiel d’apporter du dynamisme, du talent et de la créativité pour une augmentation de la productivité et de la compétitivité dans les divers secteurs.

 

Le présent projet vise à mobiliser 10 000 jeunes (garçons et filles) autour des travaux d’intérêts publics et promouvoir l’autonomisation parmi eux de 3 000  jeunes à travers la réalisation des travaux à hautes intensité de main d’œuvre (HIMO) et la création d’emplois notamment:

 

- la réalisation des projets d’assainissement et de quelques ouvrages économiques communautaires en vue de régler une problématique commune pouvant améliorer le niveau de vie de la communauté;

- le soutien aux initiatives économiques productives, entrepreneuriales/AGR  des jeunes et femmes ;

 

La réduction de la précarité des jeunes avec une approche des travaux HIMO enclenche un cycle financier dont la première caractéristique est de procurer des revenus aux intervenants tout en réglant une problématique commune (accroissement de la productivité, lutter efficace contre les maladies endémiques, etc). Ensuite, bien encadrés, ces jeunes peuvent réaliser des activités porteuses, génératrices de revenus leur permettant de se prendre en charge.

 

Ce projet vise principalement les communautés affectées par la MVE et celles de zones sensibles notamment minières dont la plupart a connu le départ des investisseurs.

 

OBJECTIF GENERAL

Contribuer à relancer l’économie locale et à assurer la stabilité sociale dans les zones affectées par la Maladie à Virus Ebola.

  • Objectifs spécifiques

  1. Créer des emplois temporaires pour 10 000 jeunes vulnérables par la réalisation des travaux d’intérêt publics / HIMO : pavage des rues, collecte et évacuation d’ordures ménagères, le curage des lits des cours d’eau et des caniveaux, l’aménagement des plaines et bas-fonds, la réhabilitation des routes et pistes de dessertes locales,
  2. Promouvoir l’autonomisation de 3000 jeunes organisés en Groupement d’intérêt économique pour  des activités génératrices de revenus.

 

RESULTATS ATTENDUS

Pour l’objectif spécifique 1 :

  • R1 : 5000 jeunes sont mobilisés dans des travaux de pavage et d’éclairage (25 000 m2 de rues /espaces sont pavés et éclairés)
  • R2 : 1500 jeunes sont mobilisés dans des travaux d’assainissement (35 000 m3 d’ordures ménagères sont collectées et évacués ; 50 000 ml de lits de cours d’eau et de caniveaux sont curés)
  • R3 : 1000 jeunes sont mobilisés dans des travaux de réhabilitation de pistes/ouvrages de franchissement (10 km de pistes de désertes locales sont réhabilités, 15 ouvrages de franchissement réalisés)
  • R4 : 1000 jeunes sont mobilisés dans l’aménagement de 2 marchés communautaires
  • R5 : 1500 jeunes sont mobilisés dans l’aménagement de 30 ha de plaines

 

Pour l’OS 2 :

R6 : 3000 jeunes sont formés sur le fonctionnement et la gestion de Groupement d’Intérêts Economiques et reçoivent des formations sur l’éducation citoyenne, la culture de la paix et la non-violence

R7 : 3000 jeunes sont regroupés au sein de 100 GIE agréés et accompagnés dans le développement de partenariats et dans la recherche et l’obtention de marchés jusqu’à leur autonomisation et leur insertion complètes dans le tissu socio-économique local

 

DESCRIPTION DES ACTIVITES :

Activité 1 : Pavage et éclairage de 35 000 m2 de rues /espaces

  • Identification des rues et espaces à aménager
  • Réalisation des études techniques et topographiques
  • Réalisation des DAO et sélection des entreprises
  • Recrutement des jeunes pour les travaux
  • Composition des équipes de suivi et évaluation

 

Activité 2 : Assainissement : collecte et évacuation d’ordures, curage des lits des cours d’eau et caniveaux

  • Identification des sites dans les préfectures et implication des collectivités et services techniques déconcentrés
  • Achat de matériels et équipements
  • Mobilisation des jeunes
  • Suivi et évaluation

 

Activité 3 : Réhabilitation de pistes et construction d’ouvrages de franchissement

Identification des sites dans les préfectures et implication des collectivités et services techniques déconcentrés

  • Réalisation d’études spécifiques et dossiers d’appel d’offres (construction d’ouvrages)
  • Sélection des PME
  • Achat de matériels et équipements (réhabilitation des pistes)
  • Mobilisation des jeunes
  • Suivi et évaluation

 

Activité 4 : Aménagement de 2 marchés communautaires

  • Identification des sites dans les préfectures et implication des collectivités et services techniques déconcentrés
  • Réalisation plan architectural et dossiers d’appel d’offres (construction d’ouvrages)
  • Sélection des PME
  • Mobilisation des jeunes
  • Suivi et évaluation

 

Activité 5 : Aménagement de plaines et bas-fonds

  • Identification des basfonds et plaines à aménager (implication des collectivités et services techniques déconcentrés)
  • Réalisation d’études spécifiques (plan d’aménagement)
  • Sélection des PME locales
  • Mobilisation des jeunes

 

Pour l’OS 2 :

Activité 6 : Formation des jeunes sur le fonctionnement et la gestion de Groupement d’Intérêts Economiques, l’éducation citoyenne, la culture de la paix et la non-violence

  • Sélection des formateurs et conception des modules de formation
  • Sélection des jeunes bénéficiaires
  • Planification et réalisation des formations (groupes pédagogiques, centres de formation)
  • Suivi évaluation des formations

 

Activités 7 : Autonomisation et leur insertion complètes  des jeunes dans le tissu socio-économique local

  • Appui à la mobilisation de l’épargne
  • Appui à la formalisation des initiatives des jeunes et élaboration des plans d’affaires
  • Mise en relation avec les institutions financières de la place (IMF, Banque)
  • Suivi de l’exécution normale des activités choisies par les jeunes

 

Conformément à la politique de décentralisation en vigueur en Guinée, la responsabilité en matière d’assainissement, infrastructures communautaire, faunes et forêts incombe aux collectivités locales. A ce titre toutes les activités initiées et appuyées dans le cadre du présent projet sont intégrées aux plans de développement local des collectivités bénéficiaires. Les communes et les services techniques préfectoraux seront impliqués dans toutes les phases de réalisation (identification, exécution, supervision et évaluation).

L’AGETIPE est la Direction qui assure la maîtrise d’ouvrage délégué de toutes activités prévues dans ce projet. De ce fait, elle assure les fonctions d’orientation, d’impulsion, de suivi évaluation et de coordination de toutes les actions du projet.  Elle s’appuie sur les services déconcentrés du Ministère de la jeunesse pour la mobilisation des jeunes. Elle recrute des consultants pour les études spécifiques et la réalisation des dossiers d’appel d’offres pour la sélection des PME locales qui réaliseront les travaux. Les services déconcentrés de la jeunesse et les collectivités locales identifient les associations ou groupes de jeunes qui seront validés par les cadres de l’AGETIPE déployés à cet effet. Ces jeunes seront sensibilisés sur les objectifs du projet, l’épargne et activités génératrices de revenus, l’éducation citoyenne, la culture de la paix et la non-violence.

 

En plus de la réalisation des ouvrages et autres travaux, les PME sélectionnés auront la mission de former les jeunes dans les techniques du métier (chantier école).

Les jeunes à accompagner pour leur autonomisation seront ceux qui auront manifestés plus d’intérêt à l’initiative d’épargne et l’auront manifesté durant les paiements cash for work. Ces derniers suivront des formations en ateliers sur le fonctionnement et la gestion de Groupement d’Intérêts Economiques, l’esprit d’entreprise, l’éducation citoyenne, la culture de la paix et la non-violence et entreprendront le montage de leur plan d’affaire.

Un fonds de garantie sera placé dans une institution financière de proximité pour le financement des plans d’affaires proposés par les jeunes. Les crédits seront plafonnés à 30 millions de francs guinéens par groupe de jeunes comprit entre 6 et 20 individus. Soient 2 400 000 000 GNF.

Les services déconcentrés du Ministère encadreront les jeunes et l’institution financière assure le suivi et le recouvrement des crédits.

Il sera développé des synergies avec les initiatives en cours (à long et moyen termes) en vue de faciliter la manifestation des effets catalytiques des interventions du projet et aussi assurer de la pérennité de l’impact des actions mises en œuvre. Enfin, le projet établira des passerelles et complémentarités  avec le programme « filet sociaux » de la BM, les projets FEM et autres projets des partenaires en cours d’exécution dans certaines villes et villages de la zone du projet.

PARTENAIRES D’IMPLEMENTATION :

Agence Guinéenne des travaux d’intérêt public pour l’emploi AGETIPE, FONIJ, DNEJ, Communes rurales et urbaines, les PME, services techniques préfectoraux

 

ZONES D’INTERVENTION :

Conakry, Kankan, Labé, Forécariah, Kindia, Coyah, Nzérékoré, Kissidougou, Macenta, Guéckédou, Mandiana, koundara et Siguiri

 

SUIVI ET EVALUATION

Les procédures internes de suivi et évaluation qui seront utilisées pour ce projet seront :

  • Les rapports d’activités trimestriels et annuels des partenaires d’exécution assortis d’informations financières détaillées.
  • Les rapports de mission de suivi et autres outils de gestion comme supports des rapports trimestriels et annuels
  • Le rapport final du projet qui intègre les résultats des différentes évaluations.