Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilProgramme pour l’insection Socio-économique des jeunes – relance post-Ebola 2016-2017

BROCHURE_FNRPE_V3BROCHURE_FNRPE_V3_PAP

PROGRAMME POUR L’INSERTION SOCIO-ECONOMIQUE DES JEUNES

RELANCE POST-EBOLA 2016 – 2017

INTRODUCTION

La survenance de la maladie à virus Ebola (MVE) constitue un choc sans précédent pour la Guinée, frappant ses forces vives et s’attaquant au tissu social et économique. Entre mars 2014, date de déclaration officielle de l’épidémie, et le 29 Décembre 2015 (date de fin officielle de l’épidémie), on dénombrait 3 804 cas de contamination confirmée et 2 536 cas de décès. Dans le domaine économique et financier, le choc a été violent. Le taux de croissance économique réelle a baissé substantiellement à 1,1% en 2014, contre une prévision de 4,5% ; tandis que pour 2015, la croissance projetée est nulle. Les baisses de recettes fiscales induites par ce fléchissement sont estimées à plus de 1150 milliards de francs guinéens (environ 160 millions de dollars américains) ; tandis que les dépenses s’accroissent du fait des exigences des prises en charge sanitaires pour la prévention et le traitement de la maladie, creusant ainsi le déficit public et accroissant les besoins de financement de l’Etat, y compris sous forme d’assistance budgétaire. De nombreux emplois ont été perdus : selon les statistiques officielles, six (6) plans de licenciement ont été annoncés et 2 180 suppressions d’emplois ont été enregistrées dans le secteur formel à fin février 2015.

Ce ralentissement de la croissance va durablement affecter les créations d’emplois en Guinée impactant particulièrement la jeunesse pour laquelle les opportunités se feront plus rares. Afin d’atténuer les impacts négatifs de cette crise et de permettre à des milliers de jeunes d’avoir accès à l’emploi, le Ministère de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes met en place un programme spécifique de relance post-Ebola pour l’insertion socio-économique des jeunes (2016-2017).

Ce programme s’appuie sur et renforce les actions en cours et s’intègre dans les documents stratégiques suivants :

  1. Le Document Intérimaire de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), 2012 ;
  2. Le Plan Stratégique de Développement de la Jeunesse et du Sport (2010-2020) ;
  3. Le Programme National d’appui à l’emploi des jeunes, phase 2 (PEJ 2)
  4. La feuille de route pour l’emploi des jeunes (2014-2015)
  5. La stratégie de résilience et de relance économique post-Ebola (2016 – 2017)
  6. Le cahier de doléances issu de la Consultation Nationale de la Jeunesse (2015)

CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE

Selon les données et les estimations disponibles, la Guinée, avec 3,1 %, possède l’un des taux de croissance démographique les plus élevés au monde, ce qui correspond à un doublement de la population chaque 22,5 ans. La population guinéenne est estimée à 11,3 millions en 2012 contre 9,7 millions en 2007. Il s’agit d’une population majoritairement féminine (52 %), rurale (deux tiers des guinéens) et très jeune avec une pyramide des âges très élargie à la base et rétrécie au sommet. Près de trois quarts de la population a moins de 35 ans, 53% ont moins de 18 ans, 30% ont entre 15 et 34 ans, 54% ont entre 7 et 39 ans, 35,3% ont entre 15 et 39 ans et seulement 4 % ont plus de 65 ans. L’âge moyen de la population urbaine guinéenne est de 22,9 ans dont 23,3 ans pour les hommes et 22,5 ans pour les femmes selon l’enquête spécifique de l’AGUIPE sur l’emploi et le travail décent de 2012.

BESOINS SPECIFIQUES CIBLES ET STRATEGIE D’INTERVENTION

La jeunesse de Guinée constitue le réservoir de créativité et le potentiel de développement du pays. Cependant, elle représente également un risque pour la stabilité du pays si elle ne trouve pas les moyens de s’épanouir et de trouver une place dans la société.

Le présent programme s’attachera à soutenir les projets existants ainsi qu’à renforcer les capacités du gouvernement pour un meilleur accompagnement de l’ensemble de ses initiatives. Il adopte comme principe directeur l’appui aux dynamiques individuelles et collectives (notamment associatives) des jeunes et à leur mise en responsabilité pour la prise en main de leur propre avenir. Les projets couverts par ce programme national prennent en compte ces aspects à travers des messages communs pour sensibiliser la jeunesse sur le rôle du gouvernement et leur responsabilité individuelle et collective au sein de la nation en tant que citoyen.

Pour cela, la stratégie adoptée s’articule autour de trois axes :

  • Axe 1 : Promotion à l’emploi et à l’insertion économique des jeunes
  • Axe 2 : Education et participation des jeunes à la vie publique
  • Axe 3 : Renforcement des capacités du Ministère et de ses structures déconcentrées

Ce programme concerne toute la jeunesse de Guinée comprise dans la tranche d’âge entre 15 et 35 ans.

AXE 1 : Promotion à l’emploi et à l’insertion économique des jeunes

Cet axe se décompose en deux stratégies d’intervention l’une ayant un objectif à court terme par la création d’emplois temporaires suivant la technique HIMO avec un suivi-accompagnement renforcé pour augmenter les possibilités d’insertion économique à la suite de ces travaux. L’autre ayant pour objectif la création d’emplois durables à travers la mise en relation entre employeurs et employés et la promotion à l’entreprenariat dans les filières porteuses (tourisme, transformation agricole, BTP, TIC…).

AXE 2 : Education et participation des jeunes à la vie publique

Le défi de la jeunesse ne repose pas seulement dans son employabilité mais également dans sa capacité à se projeter dans la société Guinéenne et dans son avenir. Grâce à leur participation active dans les organisations, structures  et programmes des collectivités, les jeunes apprennent à s’engager, faire preuve d’initiatives et prendre des responsabilités. En plus des qualifications qu’ils acquièrent, les jeunes apprennent à respecter les autres, en développant des compétences telles que la communication, l’interaction, la résolution de conflits, le leadership, la gestion, la planification, l’esprit d’équipe, et la capacité de résoudre des problèmes. Les activités d’éducation à la citoyenneté, à la culture de la paix et celles visant à développer le sens des responsabilités et la participation des jeunes à la vie de la nation deviennent  une composante nécessaire au succès du programme d’insertion socio-économique pour les jeunes. Toute chose contribuant à l’amélioration de la gouvernance tant au niveau local que central.

AXE 3 : Renforcement des capacités du Ministère et de ses structures déconcentrées

De manière transversale, le ministère doit renforcer ses capacités au niveau du suivi et de l’évaluation de ses différents programmes et projets, mais aussi dans l’accompagnement des bénéficiaires au niveau central et local. La gestion de l’information aussi bien concernant les taux de réussites des programmes et le suivi des bénéficiaires que la diffusion des informations à destination de la jeunesse (services disponibles, entreprises d’employeurs…) doit être améliorée afin de permettre une meilleure efficacité des structures déconcentrées et une adaptation plus rapide des programmes aux besoins de la jeunesse.

CADRE LOGIQUE DU PROGRAMME

cadre logic programme

axe_2_cadre logic programme

 

 

 

 

axe_3_cadre logic programme