Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilMise en place d’un cadre de partenariat entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics

MISE EN PLACE D’UN CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LES JEUNES DE LA DIASPORA ET LES POUVOIRS PUBLICS.

 

Durée : douze mois

Zone d’impact : Conakry/ intérieur du pays

 

CONTEXTE :

Que ce soit pour des raisons économiques, politiques ou à la recherche de meilleures opportunités de formation, de nombreux jeunes guinéens ont pris le chemin de l’exil et disposent aujourd’hui d’un capital certain d’expériences, de connaissances et d’expertise avérée dont profitent les pays d’accueil. Même si les statistiques sont parfois sujettes à caution, on estime grossièrement entre 2 et 4 millions le nombre de guinéens, surtout jeunes, vivant à l’extérieur du pays. Malgré la volonté qui anime cette diaspora guinéenne de mettre l’expérience et le savoir- faire acquis au service de la réflexion stratégique et du processus de développement de leur pays d’origine, il n’existe malheureusement pas de cadre de dialogue et de concertation structuré avec les autorités et les services publics guinéens.

 

Conscient de ces réalités, et dans le souci d’impliquer les jeunes de la diaspora dans la construction de la vie nationale, le Ministère de la Jeunesse a pris l’initiative d’organiser une série de rencontres et d’échanges avec les jeunes de la diaspora et ceux vivant en Guinée.

 

Ces rencontres d’échanges ont abouti en juin 2014 à l’organisation d’un forum national entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics à l’issue duquel il a été vivement recommandé de mettre en place un cadre de concertation pour un partenariat formel et durable entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics en vue de favoriser et garantir leur participation au développement tout azimut du pays.

 

Il ya également lieu de noter que dans le domaine de l’emploi, l’accès des jeunes se trouve être limité par le fait de l’insuffisance de l’offre, d’une inadéquation entre les besoins du marché de l’emploi et les formations  proposées par les établissements d’enseignement supérieur et technique, de la faiblesse des dispositifs d’accompagnement des jeunes dans leurs démarches d’insertion professionnelle.

 

Les ressources humaines compétentes et porteuses de projets novateurs notamment des jeunes diplômés de l’extérieur ont du mal à revenir à cause des difficultés liées à leur réinsertion.

 

La Guinée est aujourd’hui, par conséquent, en insuffisance de ressources humaines qualifiées. Face à ces problématiques, l’Etat guinéen a défini la politique de jeunesse comme étant une priorité nationale. Il a également affirmé l’importance d’impliquer les jeunes de la diaspora dans la définition des politiques publiques liées à la jeunesse, et d’assister les jeunes qui souhaiteraient revenir et se réinsérer dans la vie sociale et économique du pays.

 

OBJECTIF GENERAL:

Définir et Formaliser  un cadre de partenariat fécond et durable entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics.

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES:

  • Créer un espace de concertation permanente entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics autour des problèmes auxquels ils sont confrontés dans leurs pays d’accueil et leur pays d’origine.  
  • Favoriser la participation des jeunes de la diaspora et ceux vivants en Guinée à la formulation et à la mise en œuvre des politiques sectorielles;
  • Identifier les modalités et mécanismes qui favorisent  le retour et l’installation des jeunes de la diaspora en Guinée ;

 

RESULTATS ATTENDUS

  • un espace de concertation permanente entre les jeunes de la diaspora et les pouvoirs publics autour des problèmes auxquels ils sont confrontés dans leurs pays d’accueil et leur pays d’origine est créé et fonctionnel ;
  • la participation des jeunes de la diaspora et ceux vivants en Guinée à la formulation et à la mise en œuvre des politiques sectorielles est assurée;
  • les modalités et mécanismes qui favorisent  le retour et l’installation des jeunes de la diaspora en Guinée sont identifiées et connues ;

 

ACTIVITES :

  • Mise en place d’un comité préparatoire ;
  • Identification des points focaux dans les départements ministériels ;
  • Identification des associations de jeunesse en Guinée ;
  • Mission d’identification et prise de contact avec les jeunes de la diaspora dans la capitale et villes de la France ;
  • Organisation d’un atelier de partage et de concertation entre les départements ministériels, les partenaires et les représentants des jeunes ;
  • Elaboration des TDR et les textes réglementaires du cadre de partenariat ;
  • Mise en place proprement dite  du cadre de partenariat ;
  • Appui à la mise en œuvre des initiatives (projets) en faveur des jeunes ;
  • Mise en place d’un fonds de garantie pour faciliter le retour des jeunes de la diaspora

 

STRATEGIES :

Il est à préciser que ce projet est dans sa phase pilote, par contre ne peut prendre en compte pour ce départ tous les pays d’accueil. Ainsi, l’accent va être mis sur les jeunes de la diaspora française au niveau desquels le processus a démarré dans le but de l’élargir progressivement sur les autres jeunes vivant dans d’autres pays occidentaux et africains.

 

Pour cette phase pilote, la stratégie de mise en œuvre du  projet  va consister à poursuivre l’identification et   l’implication des associations et leaders de jeunes vivant dans les villes françaises avec à la clé une forte communication autour de cette initiative.

 

Au niveau du pays également, une action de concertation avec les départements ministériels concernés va être engagée pour leur adhésion effective à l’initiative en vue d’une réelle représentativité des pouvoirs publics.

 

PARTENARIAT:

MAEGE, MCSPH, MTAH, ME, Ambassades, MPC, MATD, PTF, OIM