Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESLES MINISTRES DE LA JEUNESSE ET DE LA PROMOTION FEMININE RECOIVENT LA MISSION DU BUREAU D’APPUI DE LA CONSOLIDATION DE LA PAIX(CPP) DES NATIONS UNIES.

LES MINISTRES DE LA JEUNESSE ET DE LA PROMOTION FEMININE RECOIVENT LA MISSION DU BUREAU D’APPUI DE LA CONSOLIDATION DE LA PAIX(CPP) DES NATIONS UNIES.

Dans l’après-midi de ce mardi 22 novembre 2016, le Ministre NAITE et son homologue de la Promotion féminine et de l’action sociale Madame Sanaba KABA, accompagnés de leurs cadres ont reçu la mission du bureau d’appui de la consolidation de la paix des Nations Unies.

Après la déclaration d’engagements mutuels pour la consolidation de la paix en Guinée, conclue le 23 septembre 2011, entre le gouvernement Guinéen et la commission de la consolidation de la paix des Nations Unies, des garanties furent prises par les deux parties en ce qui concerne trois axes importants entre autres ;

  • La promotion de la réconciliation et de l’unité nationales
  • La réforme du secteur de la défense et de la sécurité
  • La promotion de la politique de l’emploi des jeunes et des femmes.

En effet, il faut préciser que fondamentalement, cette mission a pour objectif de faire la revue du troisième axe de la déclaration c’est-à-dire celui de la promotion de la politique en matière d’emploi des jeunes et des femmes.

Après le souhait de bienvenue à la mission, successivement, les ambassadeurs du Japon et du Burkina Faso ont donné de larges explications sur les attentes de la mission et celui du Japon a partagé le modèle de son pays à l’attention des deux ministres.

D’entrée de jeu, le Ministre NAITE a considéré cette mission comme une aubaine, au regard des objectifs que les deux départements ambitionnent d’atteindre. Il y voit dans cette collaboration, la nécessité d’apporter un nouveau souffle puisque les enjeux changent à tout moment.

Dans la stratégie d’investir dans les jeunes pour assurer une prévention, il s’agit d’apporter la flexibilité à la démarche pour booster le processus.

Aux yeux du Ministre NAITE, la problématique majeure c’est de rendre les opportunités concrètes et viables. L’Etat a des urgences incompressibles liées à la santé, à la sécurité. Vu que les deux Départements sont les parents pauvres, il y a lieu de trouver des approches de financements innovants.

Enfin, L’occasion lui a été opportune, de partager amplement avec la mission, le programme National d’Insertion Socioéconomique des Jeunes (PNISEJ), sur lequel quatorze Départements ont travaillé avec le concours de deux consultants et qui a connu la participation des Agences du Système des Nations Unies.

Quant à Madame Sanaba KABA, Ministre de la promotion féminine, elle s’est réjouie que le Fonds de Consolidation de la Paix rentre dans une nouvelle phase. Ensuite, elle a été favorable au modèle Japonais développé par l’Ambassadeur du Japon que l’on pourrait expérimenter dans notre pays. Un renforcement de capacités au niveau des structures de l’Etat est nécessaire et cela améliore la confiance entre la société civile et le pouvoir central.

Madame le Ministre a terminé son propos en suggérant à la mission d’utiliser le volet de l’entrepreneuriat féminin développé dans le programme National d’insertion Socioéconomique des Jeunes qui est très bien fourni.

Monsieur Ndiaye, conseiller auprès de la coordination pour sa part, a félicité la qualité du travail abattu dans ledit programme qui englobe toutes les préoccupations des jeunes et a souhaité une proposition de projets issus de cette initiative au fonds de consolidation de la paix qui est le pivot de la commission.

En définitive, les deux parties se sont accordées sur l’utilité de la flexibilité qui permettra d’avancer plus vite. Le problème de la cohérence des actions entre les différents Ministères ne reste plus posé car, le Programme National D’insertion Socioéconomique des jeunes est parti de ce constat sous l’impulsion du Chef de l’Etat.

ar1ar3ar4ar5