Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESLE MINISTRE DE LA JEUNESSE DEVANT LA MISSION DE L’UNION EUROPÉENNE AUTOUR DE L’IMMIGRATION CLANDESTINE DES JEUNES.

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE DEVANT LA MISSION DE L’UNION EUROPÉENNE AUTOUR DE L’IMMIGRATION CLANDESTINE DES JEUNES.

Dans l’après-midi de ce lundi 3 avril 2017, les cadres du Département conduits par le ministre NAITE, ont échangé avec la mission de l’union européenne sur la problématique de l’immigration clandestine à l’hôtel Noom.

Devant d’éminentes personnalités composées des Chefs de mission diplomatiques et du représentant de l’union Européenne  en Guinée, le ministre NAITE a saisi l’opportunité de cette rencontre, pour partager avec la mission le Programme National d’Insertion Socioéconomique des Jeunes, dans lequel treize (13) ministères sectoriels sont impliqués sous l’impulsion du Chef de l’Etat.

Aux yeux du ministre NAITE, ce vaste programme, composé de vingt (20) projets structurants, est né de l’impérieuse exigence d’apporter des solutions idoines aux problématiques variées de la jeunesse guinéenne.

Sur la même lancée, toujours dans l’optique d’une approche plus fournie, Monsieur le ministre de la jeunesse a expliqué largement les composantes dudit programme qui répond par endroit à l’épineuse question de l’immigration clandestine, ce sont entre autres :

  • Emploi des jeunes au cœur des politiques macros sectorielles et les investisseurs privés
  • Employabilité et promotion à l’insertion socio-professionnelle
  • Education, participation des jeunes à la vie publique, citoyenneté et prévention des conflits
  • Gouvernance et système d’information efficace de l’emploi.

A l’issue de cette présentation exhaustive du ministre en charge des questions de jeunesse, la mission a manifesté de l’intérêt par la nature des questions qui lui ont été posées.

En fin de compte, avec cette initiative majeure qui touche l’étendue du territoire, le ministère de la jeunesse ose croire qu’elle va se matérialiser en actes concrets grâce au Fonds Fudiciaire à travers les projets qui seront retenus.

 Si des réponses sont apportées tant soit peu aux préoccupations des jeunes, l’urgence qui a été signalée par la mission de la délégation de l’union européenne au sujet des jeunes aura été prise en compte.

art4art2art1art3