Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilGrands axes politique nationale de l’emploi des jeunes

GRANDS AXES POLITIQUE NATIONALE DE  L’EMPLOI DES JEUNES

Cette politique est basée sur la réalisation du plein emploi des jeunes  et de contribution à la réduction substantielle de la pauvreté en offrant aux jeunes ruraux et urbains âgés de 15 à 35 ans, des opportunités de formation qualifiante pour améliorer leur employabilité et des emplois productifs, salariés ou indépendants et l’autonomisation grâce à l’accès des jeunes au crédit à travers les institutions de microfinances.

Elle a pour objectifs spécifiques

  • D’améliorer  l’employabilité des jeunes demandeurs d’emplois à travers la formation qualifiante, l’information, les conseils d’orientation et la prospection pour l’identification de gisements d’emplois dans tous les secteurs de développements ;
  • Développer l’esprit et la culture d’entreprise et promouvoir l’auto emploi des jeunes par la formation et l’accompagnement à la création d’entreprises de jeunes, notamment en milieu rural ;
  • Faciliter l’accès des jeunes promoteurs au financement de leurs projets par la mobilisation des ressources, l’information sur les lignes de crédit disponibles et le cautionnement auprès des banques ;
  • Renforcer le partenariat Formation – Emploi et la création d’un réseau d’entreprises de services de proximité en zones rurales ;
  • Contribuer au développement local dans les zones d’installation des sociétés minières à travers la création d’opportunités d’emplois et de revenus en faveurs des jeunes ;
  • Promouvoir le recours aux travaux HIMO (haute intensité de main d’œuvre) dans l’exécution des programmes d’investissements publics au niveau local et décentralisé en vue de créer davantage d’emplois pour les jeunes, en particulier ceux qui sont sans qualification en milieux rural et urbain ;
  • Contribuer à l’amélioration de l’information sur le chômage et l’emploi des jeunes comme aide à l’insertion des jeunes et outil de prise de décision ;
  • Contribuer à la réduction de l’immigration clandestine et la fuite des cerveaux, notamment au niveau des jeunes, catégorie sociale dotée de l’énergie, du dynamisme et du potentiel de créativité et d’innovation ;
  • Contribuer à l’amélioration de l’accès des filles et des jeunes femmes au marché du travail ;
  • Contribuer à la mise en place d’un mécanisme cohérent de financement des projets de promotion d’emploi en faveur des jeunes ;
  • Contribuer à l’amélioration de la communication et une meilleure coordination des initiatives en faveur de l’emploi des jeunes.