Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilGrands axes politique nationale de jeunesse

GRANDS AXES POLITIQUE NATIONALE DE JEUNESSE 

La formulation d’une politique nationale de jeunesse est l’expression de la volonté du gouvernement de créer le meilleur cadre de promotion et d’intégration des jeunes (qui représentent 63 % de la population) dans le processus de développement économique et social du pays.

Pour ce faire, le Gouvernement s’efforce depuis quelques années de porter un plus grand intérêt à la situation des jeunes, en engageant une réflexion transversale en vue d’analyser les problèmes auxquels ils sont confrontés et d’y apporter les solutions les plus convenables.

L’adoption et la ratification de la Charte africaine de la jeunesse, la mise en place d’une politique de la CEDEAO en matière de jeunesse motivent davantage la politique guinéenne de la jeunesse.

Sans instrumenter ou se substituer aux dynamiques associatives aux plans local et national, les pouvoirs publics veulent faciliter les initiatives pouvant conduire à des processus organisationnels permettant une meilleure coordination, harmonisation et efficacité de l’action des associations de jeunes.  Ces processus doivent être ouverts, refléter la diversité et la richesse des associations et être principalement portés par les jeunes eux-mêmes.

La Politique Nationale de la Jeunesse  révisée en 2010 et dotée d’un plan stratégique pour dix ans  s’appuie donc sur des orientations majeures relatives à l’intégration effective des jeunes et prend largement en compte le caractère transversal des questions de jeunesse.

Elle dresse l’état des lieux, procède à une analyse  de la situation, définit un cadre stratégique et des programmes à mettre en œuvre pour atteindre ses objectifs.

I – Participation des jeunes au développement socio-économique et à la prise de décisions.

Cette orientation permet d’accompagner l’émergence et la fortification d’une voix collective de la jeunesse afin qu’elle joue un rôle majeur dans tous les actes de la vie publique. Il s’agit de favoriser l’émergence de cadres et de structures réellement représentatifs des besoins et intérêts des jeunes. A tous les échelons, ces structures doivent être des instances de représentation, de dialogue, d’expression et de propositions des jeunes. L’objectif central est d’enclencher une dynamique qui ouvre la jeunesse sur son environnement et la situe au sein de partenariats multiples.

II – Promotion de l’éducation citoyenne pour l’adoption de comportements responsables

Il s’agit d’amener les jeunes à contribuer au développement de leur pays tout en s’épanouissant intellectuellement et physiquement. Les amener dans cette perspective à agir de manière effective dans tous les actes significatifs de la société guinéenne, faire d’eux à la fois les principaux acteurs de leur propre développement et vecteurs d’une citoyenneté active.

PLAN OPERATIONNEL : LES COMPOSANTES PROGRAMMATIQUES

Le plan de développement du secteur de la jeunesse  porte sur la décennie 2010-2020.

Pour la mise en œuvre de ce plan stratégique, une évaluation des acquis sera faite pour ajuster les objectifs et adapter les actions. Cette évaluation va impliquer de manière très forte les jeunes et leurs associations et la Société Civile en Guinée.

Les composantes programmatiques

Axe 1 : Rendre l’environnement réglementaire, juridique, institutionnel et opérationnel plus propice au développement de la jeunesse

Axe 2 : Doter la Guinée d’infrastructures minimales nécessaires à la mise en œuvre optimale du Plan Stratégique de Développement de la Jeunesse

Axe 3 : Doter la Guinée en ressources humaines qualifiées au service du développement de la jeunesse

Axe 4 : Promouvoir l’accès des jeunes à l’emploi décent et aux initiatives économiques

Axe 5 : Promouvoir l’accès des jeunes à l’emploi décent et aux initiatives

Axe 6 : Favoriser la participation des jeunes au processus de développement et à la vie publique

Axe 7 : Favoriser la participation des jeunes dans le processus d’intégration régionale et de coopération internationale.