Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESDES ACTEURS ECHANGENT SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET INTEGRA AU MINISTERE DE LA JEUNESSE

DES ACTEURS ECHANGENT SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET INTEGRA AU MINISTERE DE LA JEUNESSE

28467695_1811513802212392_1928414406449205620_n

Suite à la réunion tenue à la délégation de l’Union Européenne le 23 février dernier, il a été envisagé de procéder à l’élaboration du projet « Quick Win » pour faire face à l’urgence d’une action rapide sur le terrain.

 Pour permettre le démarrage effectif de ce projet pilote à la date convenue du 1er mai 2018 et pour mettre en place un mécanisme interne de suivi du volet ENABEL de la fiche INTEGRA, une réunion technique s’est tenue ce jeudi 1er mars 2018 dans la salle de conférence du Ministère de la Jeunesse.

 Cette rencontre présidée par le Chef de Cabinet du Ministère de la Jeunesse M. Marcel Tamba MILLIMOUNO a regroupé plusieurs structures intervenant dans la mise en œuvre dudit projet notamment le Ministère de la Jeunesse, le PNUD et l’OIM.

 Après le tour de table, le Chef de Cabinet du Ministère de la Jeunesse a au nom de M. le Ministre de la Jeunesse remercié les participants d’avoir honoré de leur présence à prendre part à cette importante réunion d’échanges autour du projet INTEGRA.

 Il est revenu ensuite à la Directrice Nationale de l’Insertion Socioéconomique des Jeunes Mme Aminata KOUYATE, de rappeler les objectifs assignés à ce projet d’urgence et de parler de l’implication des différentes structures du Ministère en charge de la jeunesse.

 Au cours de la rencontre, les échanges ont porté sur les contours du projet ‘’Quick Win’’ en vue de son démarrage le 1er mai prochain et sur l’identification de la cible (nombre de jeunes et zones de départ).

 Les acteurs de mise en œuvre du projet ont également abordé les questions sur la durée de l’opération, le montage opérationnel, le budget de l’opération, l’identification des partenaires du

Gouvernement et la mise en place du point focal au sein du Ministère de la Jeunesse pour le suivi du volet ENABEL de la fiche INTEGRA.

 Il faut noter que le coût global du projet INTEGRA est de 65 millions d’euros dont l’objectif vise à favoriser l’employabilité des jeunes en vue d’endiguer les causes profondes des migrations irrégulières et de renforcer les capacités de gouvernance de l’Etat de départ.