Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESCôte d’Ivoire : Le Ministre Mouctar DIALLO plaide pour l’intégration de la Guinée au projet SWEDD.

Côte d’Ivoire : Le Ministre Mouctar DIALLO plaide pour l’intégration de la Guinée au projet SWEDD.

 

Le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Mouctar DIALLO a représenté la Guinée vendredi et samedi à la réunion  du comité de pilotage du projet SWEDD (Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend), projet d’Autonomisation des femmes et  de dividende démographique au Sahel, à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Le niveau d’autonomisation des femmes et des jeunes filles connaît une nette amélioration dans les six pays concernés par le projet SWEDD notamment la Côte d’Ivoire, le Mali, le Tchad et le Burkina Faso, grâce à un financement de la Banque mondiale et bénéficiant de l’assistance technique du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), et de l’Organisation Ouest-Africaine pour la Santé (OOAS).

Prenant la parole à la clôture des travaux, le ministre guinéen a fait un plaidoyer fort pour la l’intégration de son pays au projet SWEDD. Mouctar DIALLO a indiqué que ‘’Le dividende démographique consiste à réduire le nombre de naissances afin de diminuer les charges de l’Etat tout en augmentant la population jeune active’’. Selon lui, plusieurs difficultés sont à résoudre pour atteindre ce dividende à savoir notamment les mariages précoces, les grossesses en milieu scolaire et le problème de planning familial.

Pour rappel, le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale a approuvé le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) le vendredi 25 janvier 2019. Le coût global est de 90 millions de dollars US. Son objectif est d’améliorer le niveau d’autonomisation des femmes, des adolescentes et des jeunes filles.

D’une part, la finalité est d’accroître leur accès aux produits et aux services de santé sexuelle et reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle de qualité. De l’autre, il s’agit de renforcer leurs capacités à prendre des décisions qui contribueront de manière durable au développement harmonieux de leurs communautés.

                                                                                                                           Cellule de communication MJEJ