Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESPROJET D’AUTONOMISATION, DE REINSERTION SOCIALE ET DE RENFORCEMENT DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DE 500 JEUNES A LA SECURITE ET LA PREVENTION DE LA VIOLENCE DANS LES COMMUNES DE MATOTO, RATOMA ET N’ZEREKORE 

PROJET D’AUTONOMISATION, DE REINSERTION SOCIALE ET DE RENFORCEMENT DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DE 500 JEUNES A LA SECURITE ET LA PREVENTION DE LA VIOLENCE DANS LES COMMUNES DE MATOTO, RATOMA ET N’ZEREKORE 

31713349_1240597809375937_8200685408225329152_n

Sous la présidence du Chef de Cabinet du Ministère de la Jeunesse M. Marcel Tamba MILLIMOUNO, s’est tenue ce mercredi 2 mai 2018, la première session du comité de pilotage du « Projet d’autonomisation, de réinsertion sociale et de renforcement de la participation citoyenne de 500 jeunes a la sécurité et la prévention de la violence » dans les communes de Matoto, Ratoma et N’Zérékoré » qui a regroupé l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet.

Après le tour de table, il est revenu au Directeur Adjoint Pays du PNUD M. Eloi Koasso représentant Mme la Coordinatrice du Système des Nations Unies en Guinée, de remercier les participants pour leur présence à cette session du comité de pilotage.

Financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF) à hauteur d’un million de dollars USD, ce projet poursuit-il, est mis en œuvre par trois agences ONUDI, ONU-HABITAT et le PNUD, en étroite collaboration avec des départements ministériels et des organisations de la société civile partenaires.

Pour le Directeur Adjoint Pays du PNUD, ce projet vise à mobiliser les jeunes dans une dynamique de synergie avec les leaders locaux et les services de sécurité afin de réduire les actes de délinquances et de violences urbaines dans trois communes, à travers une insertion socioéconomique des jeunes désœuvrés, des légers aménagements dans les quartiers à risque et un engagement citoyen des jeunes dans la gouvernance de leurs quartiers et pour la prévention de l’insécurité.

Pour terminer, il a réaffirmé l’engagement des organisations du Système des Nations Unies à accompagner le Gouvernement Guinéen dans la mise en œuvre des projets et programmes initiés en faveur de la couche juvénile.

Dans le discours de lancement des travaux de ladite session de comité de pilotage, le Chef de Cabinet représentant M. le Ministre de la Jeunesse a rappelé que ce projet est spécifique en son genre, car non seulement il lutte contre l’insécurité dans les quartiers à travers la formation des jeunes sur le civisme, la citoyenneté, la prévention et la gestion des conflits, l’éclairage des points obscures, mais aussi il fait la promotion de l’emploi des jeunes par la réalisation de certaines activités en Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) et la mise en œuvre des activités génératrices de revenus contribuant à l’insertion des jeunes et leur épanouissement.

Poursuivant, il a indiqué que cette session représente la première réunion du comité de pilotage du projet en 2018 qui doit ainsi apprécier les résultats obtenus au 30 avril 2018 et donner des orientations pour la suite du projet.

Il s’agira dit-il, d’examiner les résultats obtenus par la mise en œuvre du projet, d’analyser les contraintes et de tirer les leçons. Il sera également question d’examiner et valider le pan d’action de mise en œuvre 2018 et de statuer sur les questions opérationnelles qui relèvent du comité de pilotage.

Pour terminer, il a, au nom de M. le Ministre de la Jeunesse remercié l’ensemble des partenaires pour leur accompagnement dans la réalisation des différentes actions initiées au bénéfice des jeunes de notre pays.

Il faut noter qu’à la suite de ces interventions, des présentations ont été suivies des débats/discussions et ont permis de prendre des décisions et fait des recommandations requises.