Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilACTUALITESBOKE : LES JEUNES ET LE MINISTRE DE LA JEUNESSE ECHANGENT SUR LES QUESTIONS D’EMPLOIS DES JEUNES

BOKE : LES JEUNES ET LE MINISTRE DE LA JEUNESSE ECHANGENT SUR LES QUESTIONS D’EMPLOIS DES JEUNES

IMG_0056 (2)

A l’occasion de la première édition du FESTIVAL DE KAKANDE organisé par AFRO BALANCE MUSIC INTERNATIONALE, le ministre de la jeunesse M. Moustapha NAITE, était face aux jeunes des sous-préfectures de Sangaredi, Kolabounyi, Kamsar ainsi que celle de la commune urbaine de BOKE à la maison des jeunes de la ville sous un arbre à palabre.

Parmi les invités de la structure organisatrice, on notait aussi la présence de M. Abdoulaye MAGASSOUBA, ministre des mines et de la géologie, de Hadja SARAN DARABA, ancienne secrétaire générale du MANO RIVER UNION et des autorités préfectorales de BOKE.

Selon notre tradition, l’arbre à palabre est cet espace créé et aménagé entre citoyens et/ou communautés pour discuter des problèmes qui assaillent une société en vue de trouver des solutions.

Ce samedi soir donc, AFRO BALANCE a mis cet événement à profit pour amener autorités et jeunes à discuter sur des questions liées à l’emploi des jeunes, au contrat minier, de la responsabilité des jeunes et surtout des récents événements enregistrés dans les différentes sous-préfectures cis-citées.

Parlant de jeunesse et de son organisation, les jeunes se sont accordés sur la non-violence, la préservation des acquis avant de demander au ministre de la jeunesse, d’œuvrer pour une meilleure organisation des structures associatives de BOKE. « Monsieur le ministre, BOKE et sa jeunesse sans distinction aucune, manque de répondant. Chaque jeune peut se lever ici à BOKE et parler au nom de tous sans qu’il ne soit inquiéter. Les dernières manifestations en font foi. On a constaté que la plupart de ceux qui manifestaient étaient des personnes n’ont connu de nos structures, pour cela nous vous demandons de l’aide » souligne un des portes paroles.

Les infrastructures, la formation, la paix, l’amour d’une nation, sont les points essentiels énumérez par le ministre NAITE à sa prise de parole.

Cependant, avant de revoir sur ces points, le ministre de la jeunesse à mis en avant les acquis de la ville et l’amour du Président de République pour sa jeunesse en mettant au cœur de sa politique depuis 2010, les jeunes. S’agissant des différentes revendications des jeunes, le ministre indique « la population jeune c’est plus de 70% de la population. Si nous prenons le cas de spécial de BOKE, la règle reste la même. C’est pour vous dire que toute la jeunesse de BOKE ne peut pas se retrouver employée des mines, c’est impossible. Mais le gouvernement a entendu vos mots. Il faut que vous sachiez que des programmes et projets sont élaborés pouvant vous permettre de trouver de l’emploi autre que les mines. Ces programmes passent par la formation parce que les sociétés ne recherchent que l’excellence. Vous ne pouvez pas compétir sur le marché de l’emploi si vous n’êtes pas bien qualifié. Acceptez donc chers amis jeunes, la formation, évitez de détruire les édifices. Nous avons la chance de recevoir plusieurs sociétés ici, ne les décourageons pas, si non ils partiront et nous serons les grands perdants.»

Sur le plan d’organisation des structures associatives de Boké, Monsieur NAITE dit « sous la demande du gouvernement, mon département est sur le terrain depuis plus de 5 mois pour mettre en place le conseil national des jeunes. Ce conseil sera le seul interlocutoire des jeunes puisque chaque sous-préfectures, préfectures, régions aura son délégué élu par vous et qui siègerons dans les différentes délégations du conseil. Nous sommes conscient de nos responsabilités mais aidez-nous à vous aider »

Dans l’ensemble, cet échange a été l’occasion de mettre la lumière sur certaines zones d’ombres liées à cette épineuse problématique d’emplois des jeunes.

Un grand concert s’en est suivi juste après, à la place des martyrs avec pour Slogan ‘’ TOUS POUR BOKE POUR QUE VIVE LA POPULATION DANS LA PAIX ET LA QUIÉTUDE SOCIALE’’