Email : info@jeunesse.gov.gn
AccueilAppui au Programme National Volontariat Jeune

APPUI AU PROGRAMME NATIONAL DE VOLONTARIAT JEUNE

Titre du projet Projet de volontariat jeunesse auprès des collectivités locales
Thèmes/centre d’intérêt Renforcer le civisme, la solidarité et la citoyenneté des jeunes.
Objectif Renforcer le civisme de 2000 jeunes en 24 mois pour un meilleur relèvement post- Ebola et favoriser leur engagement citoyen en vue de leur participation à la vie communautaire, sociale et répondre à la détresse humaine.
Population cible Les jeunes diplômés sans emploi, âgés de 18 à 35 ans
Zones d’intervention Les 343 collectivités locales de la Guinée (les 33 préfectures et les 8 communes de la ville de Conakry).
Partenaires de mise en œuvre MJ, PNUD, collectivités locales
Durée du projet 24 mois
Montant sollicité 41 883 928 000 GNF
Personne à contacter Yomba SANOH : 620 78 43 32/yomba.sanoh@yahoo.fr

CONTEXTE ET JUSTIFICATION 

La jeunesse représentant un atout majeur dans la transformation des sociétés et dans  le développement social, économique et culturel des pays. Le Programme National de Volontariat Jeunesse (PNVJ) a été initié en vue d’apporter de l’espoir aux communautés de base en facilitant l’accès des collectivités locales à des meilleurs services de base et favoriser la participation des jeunes  au processus de développement et de consolidation de la paix.

Les collectivités locales sont caractérisées par une faible performance organisationnelle, une faible performance financière et économique  qui limitent la qualité des services aux populations. Parmi les raisons de cette faiblesse figurent en bonne place la faible création de services adaptés à ses missions et besoins, la faible représentation spatiale et genre (niveau de représentativité des femmes dans les instances de décisions et surtout l’insuffisance de ressources humaines tant en quantité qu’en qualité.

La propagation de la maladie Ebola a des  impacts  négatifs sur la vie socio-économique des communautés rurales affectées en particulier. Outre  la paralysie de l’économie, il y a eu des conséquences désastreuses sur le tissu social avec la dégradation des relations sociales entre les différents membres de la famille en particulier et de la communauté en général. La quantité et qualité des services offerts par les collectivités en ont été affectées.

Ce projet aura pour mission de combler le déficit en ressources humaines par le déploiement de jeunes volontaire capables de fournir des services aux populations dans les domaines  de la Santé, de l’Education, de l’Etat- Civil, de l’Agro- Sylvo-pastoral, de consolidation de la paix et autres activités d’animation communautaire en faveur des groupes et associations. Les jeunes diplômés sans emploi sont outillés de connaissances et de compétences nécessaires à leur participation effective et ce, pendant 12 mois au moins, dans les programmes de développement des collectivités et autres structures d’intérêt public.

Il permet également de renforcer  le civisme des  jeunes et favoriser leur engagement citoyen libre dans les actions de développement car le volontaire constitue un modèle pour les autres jeunes en vue de leur participation à la vie communautaire, sociale et répondre à la détresse humaine.

Dans le domaine des organisations communautaires de base (groupements, associations et autres groupes locales) l’intervention des jeunes dans leur structuration/accompagnement permettra une diversification durable de leurs sources de revenu.

Enfin, il favorise le rapprochement entre jeunes par la promotion des valeurs socioculturelles du pays. Les jeunes découvrent d’autres valeurs socioculturelles autres que celles de leurs familles d’origines et admettent la multi culturalité.

Le Programme national de volontariat jeunesse détient de solides expériences dans la gestion de programme du volontariat. Ainsi, pendant les trois (3) phases de la mise en place du Corps National des Jeunes Volontaires de Guinée, trois cents trente  (330) jeunes volontaires ont accompli pendant 26 mois leur service volontaire dans  275 collectivités locales du pays. D’autres programmes de volontariat ont été développés par ce service notamment l’implication des jeunes volontaires dans la riposte contre la Maladie à Virus Ebola (MVE). Tout en assurant l’accompagnement  communautaire dans leurs secteurs d’interventions respectifs, les jeunes volontaires ont en même temps participé  à l’amélioration substantielle  du niveau de vie des communautés de base de leurs zones d’intervention et de leur employabilité.

Qualifiant cette troisième phase de succès et vue la pertinence de la raison d’être du P.N.V.J, les bénéficiaires et les principaux acteurs ont réclamé la poursuite et le relèvement du niveau  du  cadre juridique du Programme National de Volontariat Jeunesse tout en renforçant les capacités d’intervention du Service National de Volontariat Jeunesse.

RÉSULTATS ATTENDUS

R1 : Les collectivités locales sont renforcées en ressources humaines et offrent des services de qualité aux populations

R2 : le  civisme de 2000  jeunes  est renforcé et leur engagement citoyen libre dans les actions de développement communautaires est facilité

R3 : les populations notamment les organisations communautaires de jeunes et de femmes diversifient de façon durable leurs revenus

R4 : Le programme de volontariat national est promu et valorisé

R5 : L’ANVJ est renforcée et une base de données sur les expériences et acquis du programme est disponible.