Email : info@jeunesse.gov.gn

IMG_0036

Il vous souviendra que depuis le 28 Octobre 2017, l’ONG OSE TON EMPLOI et le ministère de la jeunesse ont lancé une initiative citoyenne visant à former 250 jeunes sur comment créer une start-up.

Cette action entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme national d’insertion socioéconomique des jeunes. Elle est une sorte de partenariat entre des ONG, l’Etat par le biais du Ministère de la jeunesse et des institutions internationales d’accompagnements des jeunes.

OSE TON EMPLOI se fixe comme objectif, de participer à la lutte contre la migration irrégulière à travers des séances de formations. C’est dans ce cadre donc que ce matin, la Directrice nationale de l’emploi des jeunes accompagnées de la Cheffe du bureau OIM en Guinée ont tenu à échanger avec les jeunes inscrits pour cette semaine.

Avant de donner la parole aux invités spéciaux, Monsieur Danda DIALLO, concepteur de OSE TON EMPLOI est revenu sur le contexte du projet, le partenariat avec le ministère et les attentes de l’idée vis-à-vis des partenaires.

Il profite de l’occasion pour appeler à plus d’actions et plus de collaboration pour permettre à OSE TON EMPLOI de faciliter l’insertion de nos jeunes.

Très satisfaite de cette initiative, Madame N’DIAYE FATOU, cheffe de mission de l’OIM en Guinée, s’est réjouie de voir une telle rencontre de donner et de recevoir avant d’affirmer sa parfaite adhésion ainsi que de son institution à la réalisation de ce projet.

Elle retrace l’histoire de ce que l’OIM est en train de faire, ce qu’elle fait et surtout ce qu’elle fera pour minimiser ce fléau qui continue d’affecter négativement nos jeunes et leurs familles.  «  L’idée maintenant, est de voir avec les jeunes que vous êtes comment s’associer à ce que nous faisons pour vous permettre d’être insérés. Nous ne pouvons jamais travailler à votre place. Cette question de migration irrégulière n’est pas souvent liée aux finances, mais c’est plutôt une question de mentalité et de conscience. Il faut donc avec ces actions que nous nous associons pour mieux passer le message. Par la suite nous verrons avec le ministère de la jeunesse comment accroitre de telles initiatives pour freiner ce fléau. Avec OSE TON EMPLOI, nous donnons ici l’engagement de l’OIM à accompagner ce projet » laisse entendre Madame Fatou N’DIAYE.

Madame Aminata KOUYATE au nom de Monsieur la jeunesse, dès l’entame de son propos félicite Madame la cheffe de mission de l’OIM pour son déplacement malgré son temps très précieux durant les weekends. Elle poursuit ses félicitations à l’endroit de OSE TON EMPLOI pour le respect des engagements et le professionnalisme dans lequel, les séances de formations se tiennent.

Par ailleurs, elle rappelle qu’il est du devoir du ministère de la jeunesse, dont elle à la charge de l’emploi des jeunes, d’appuyer de telles initiatives c’est pourquoi dès le départ, le ministère a tout mis en œuvre s’agissant de la logistique pour que chaque samedi désormais que ces formations soient tenues au département de la jeunesse.

Le ministère de la jeunesse dira-t-elle étudiera avec les partenaires possibles pour insérer tous ces jeunes qui sortiront avec des idées innovantes de startup.

Cependant, la formation continue et elle se tient les samedis. Pour y participer inscrivez vous ici